Vitesse et sécurité en agglomération

Comment réduire la vitesse et améliorer la sécurité en agglomération

Le document exhaustif que vous ouvrirez en cliquant sur le lien de la 4ème ligne ci-dessous vous présentera avec photos, toutes les solutions possibles pour ralentir vraiment la vitesse et améliorer la sécurité en agglomération. Vous pouvez préférer lire d'abord tout le texte ci-dessous, vous trouverez dans ce cas le même lien en bas de page pour accéder au document exhaustif avec 70 photos : Comment faire ralentir en agglomeration

Le document vous présentera en détail les solutions qui font  réduire la vitesse ou améliore la sécurité. Jusqu'en 1985 nous ne savions pas comment faire ralentir en agglomération et beaucoup de ces solutions présentées ci-après n'étaient pas utilisées en France. Certains pays, comme les Pays-Bas étaient très en avance sur nous dans ce domaine. En 1985, nous nous sommes rendu aux Pays-Bas pour voir comment ils procédaient et nous avons réalisé dans une quarantaine de villes pilotes des aménagements similaires ainsi que des aménagements issues de nos propres réflexions. Puis progressivement ces méthodes ont été étendues en France dans beaucoup d'agglomération. Maintenant nous savons comment faire ralentir en agglomération. Mais d'abord et surtout,  le premier point est  de connaitre  les solutions  qu'il faut éviter, qui sont peu efficace ou néfaste, voire dangereuses. Il faut les éviter car, en plus d'être néfastes, leur réalisation donnera au maire un bon prétexte pour ne pas faire autre chose. Ces solutions néfastes sont les panneaux, les panneaux lumineux animés, les feux jaunes clignotants, le marquage axial, les barrières en bord de trottoirs, les passages piétons, les feux poussoirs hors carrefour, l’agent sur le passage piéton, les bacs à fleurs, les haies, les arbustes, les bandes cyclables trop étroites ou sur les grands axes, les feux tricolores dans les petites ou moyennes rues, les trottoirs trop étroits, la rue de l’école en sens unique.

Les bonnes solutions sont les suivantes :

--- Le refuge central sur les passages piétons ou sans passage piéton.  C’est le meilleur aménagement de sécurité : il fait ralentir les véhicules, les empêche de doubler et il sécurise la traversée des piétons. Un passage piéton (hors feux) sans refuge n’a absolument aucun intérêt : sur les grands axes il est dangereux, sur les rues moyennes il est inutile. On peut d’ailleurs faire des refuges en milieu de chaussée sans passage piéton : c’est le refuge qui sécurise, pas le passage piéton.

--- L’avancée de trottoir : elle permet de bien voir le piéton qui s’approche pour traverser

--- Le ralentisseur n’est nullement interdit, il est d’une efficacité totale, son emploi est limité aux voies dont le trafic est inférieur à 3000 véhicules/jour.

--- Les coussins sont mieux acceptés que les ralentisseurs, d’autant plus qu’il en existe qui sont démontables. Le trafic doit être inférieur à 6000 v/j

--- Le plateau surélevé est plus long et moins agressif que le ralentisseur, il n’a aucune contre-indication due au trafic.

--- Les chicanes sont des avancées de trottoir alternées, distantes d’environ 50 m.

--- L’écluse est une réduction de la largeur de la chaussée à une seule voie d’environ 3,50 mètres par une avancée du trottoir de chaque côté.

--- Une large bande centrale teintée ou pavée bombée avec ou sans balisettes convient bien aux traversées d’agglomération larges et longues, ou aux entrées d’agglomération

--- Un îlot central correctement conçu, en entrée d’agglomération constitue un bon signal.

--- L’agent sur le trottoir près des écoles, qui contrôle que les véhicules s’arrêtent pour les piétons,

--- La piste cyclable intercalée près du trottoir est moins dangereuse que la bande cyclable

--- Les giratoires ou les minigiratoires apportent beaucoup plus de sécurité que les feux car soyons conscients que le feu vert fait accélérer et le feu rouge peut se bruler, le giratoire non

--- L’onde verte modérante est un réglage à basse vitesse de l’allumage des feux successifs.

--- Les trottoirs suffisamment larges et protégés du stationnement par des potelets

--- Un sentier praticable par les piétons dans l’accotement en entrée d’agglomération.

--- La zone 30 est une "panacée sécuritaire" applicable à 80% des rues, elle ne présente aucun inconvénient. Si possible pas de feux, ni de passage piéton, priorité à droite.

--- La zone de rencontre est une rue piétonne avec accès  possible des véhicules à 20 km/h

--- L’aspect urbain, c’est-à-dire des arbres (pas bacs à fleurs), des lampadaires d’aspect urbain.

--- Les moyens de se faire entendre des autorités.

Cliquez sur le lien suivant pour les explications détaillées avec photos : Comment faire ralentir en agglomeration

Photo prise en Hollande en 1985 d'un aménagement, à titre d'exemple : l'écluse

ecluse-nl-cyclo-arbres-100-ko.jpg