La sécurité des passages à niveau

Cette page est un résumé mais il vous est possible d'accéder directement au dossier complet (47 pages) en cliquant sur le lien : 16 propositions pour la securite des pn ou sur la synthèse en 2 pages Synthese en 2 pages des 16 propositions

Le 3 novembre 2019 accident au PN de Tossiat : 2 morts 

Le 15 juillet 2019 accident au PN d'Avenay : 4 morts : Clignotant rouge un archaisme qui tue

14 décembre 2017 accident de Millas 6 enfants tués

Le 8 novembre 2018 l'émission "envoyé spécial" du 8 novembre 2018 sur France 2 a fait ressortir des défaillances  du côté des gestionnaires du réseau ferré en plus des défaillances déjà connues dues aux gestionnaires du  réseau routier.

Le 12 avril 2019 la Commission présidée par Mme Laurence GAYTE députée a présenté son rapport avec 12 pistes pour sécuriser les PN (je ne l'ai pas trouvé dans internet, seulement des commentaires de presse)

Mai 2019 Mme Borne Ministre des Transports présente une liste de 10 mesures pour les PN dont un soupçon de sagesse : "améliorer la signalisation lumineuse et faire un marquage au sol" :  Propositions de mme borne avec mes commentaires

Par contre, tant Mme Gayte que Mme Borne proposent d'augmenter les sanctions (passer de 135 à 500 €) pour les automobilistes qui brulent le feu : ce n'est pas une bonne solution car la cause est une signalisation défectueuse (voir les 2 photos).

Il n'est point besoin de passer par des colloques, des commissions, des réunions chronophages et budgetphages, pour voir, les yeux ouverts, les causes et les solutions.

Le14 décembre 2018 fut un triste anniversaire de l'accident de Millas. Rien n'a été modifié depuis dans la gestion des passages à niveau : on parle, on parle seulement, ...

 

Les causes.

 

Les accidents de passages à niveau ont trois causes :

1 - l'automobiliste passe malgré le feu rouge clignotant car les automobilistes ont la conviction, définitivement ancrée que le clignotement du feu rouge ne signifie pas "arrêt", ceci d'autant plus du fait de la ressemblance  rouge-orange.

2 Le dos d'âne du profil en long de la route provoquée par le dévers de la voie ferrée, ce défaut de la route n'étant pas assez clairement signalé aux véhicules à grand gabarit qui, de ce fait restent bloqués sur le P.N.

3 - Le manque d'information du mécanicien du train, un km avant, de la présence d'un véhicule bloqué sur le P.N., ou  du raté de fermeture (barrières non descendues et feu rouge on allumé)

 

Les solutions.

16 propositions de bon sens

 

1 - La principale solution : adopter, comme dans TOUTES autres signalisations de prescription (routière, fluviale, ferroviaire, la SNCF, le métro), le rouge fixe et non le rouge clignotant : bloc de trois feux comme aux carrefours : l'automobiliste est habitué à ces feux et les respecte. La Mission d'information de l'Assemblée Nationale (2011) a préconisé cette solution (mais timidement).

La convention de Vienne le prévoit (article 33).

Il faut modifier de toute urgence l'Instruction interministérielle sur la signalisation routière (IISR)

 

2 - Rendre impossible le passage en slalom à gauche. Pour cela réaliser un îlot central séparateur, c'est fait parfois, il faut le faire partout.

 

3 - Placer une double barrière pour empêcher de passer à gauche, surtout pour les motos.

 

4 - Marquer une large ligne d'arrêt transversale blanche 5 mètres avant les feux : La convention de Vienne le prévoit (article 27)

 

5 - Installer un système de radar pour informer à l'amont les mécaniciens de train de la présence d'un véhicule sur la voie plutôt que de mettre des radars pour sanctionner l'automobiliste qui sera mort.

 

6 - Informer le mécanicien du train, par plusieurs signalisations lumineuses réparties le long de la section d'un kilomètre précédant le P.N. afin qu'il sache s'il y a un raté de fermeture : le feu rouge qui ne s'allume pas ou  la barrière qui n'est pas descendue.

 

7 - Abaisser légèrement (20%) la vitesse des trains avant TOUS les passages à niveau.

 

8 - Améliorer la signalisation de position à l'endroit du PN : fue sur portique et répétée à gauche, panneau représentant une locomotive

 

9 - Panneau de signalisation informant les automobilistes du cassis de la voie routière provoqué par la  voie ferrée si elle est en dévers

 

10 - Mettre en place une bonne signalisation avancée (150 m avant), sur la voie routière et la doubler à gauche. Utiliser le panneau A8 représentant une locomotive et non le panneau A7 (qui représente une entrée de champ). La convention de Vienne permet des dérogations.

 

11 - Bien signaler, à l'intention des conducteurs piégés sur la voie, que la barrière est cassable et forçable.

 

12 - Supprimer les masques à la visibilité aux abords des passages à niveau (végétation, immeubles), même pour les passages à niveau munis de barrières.

 

13 - Pour les passages à niveau non protégés (sans feu et sans barrière), les équiper sans délai de feux rouges, même sans barrières, ou rendre l'approche amont "interdit sauf riverain" .

 

14  - Proscrire le placement des valises lourdes et dures dans les filets supérieurs, afin d'éviter qu'en cas d'accident de passage à niveau, ces valisent tombent et tuent les passagers (c'est arrivé).

 

15 -  Lettre du Préfet aux maires et Présidents de Conseils Départementaux de mettre en place une bonne signalisation avancée et doublée à gauche.

 

16 - Pour les transports collectifs d'enfants, informer que la prudence prime sur le respect des horaires.

 

Vous trouverez un dossier COMPLET avec tous les détails en cliquant sur le lien suivant  :

16 propositions pour la securite des pn

 

 

 

Pn feu fixe texte

 

 

Montage naturel cadre

 

Communique de presse les accidents de passages a niveau il y a un an millas

Ressemblance rouge orange

Accident d'Avenay :

Feu rouge fixe

Actuel et feux fixes

Vienne

Peur de casser la barriere

Ressemblance orange rouge

Tossiat 2 morts

Le clignotant rouge aux passages a niveau un archaisme qui tue